Flash photo : comment bien le choisir ?Flash d'appareil photo

Flash photo : comment bien le choisir ?

Le flash est un accessoire primordial pour tout photographe, professionnel ou amateur. Il permet de générer de la lumière lorsqu’il n’y en a pas assez. Les Very Goods vous expliquent comment bien choisir le vôtre.

Le flash d’un appareil photo n’est peut-être pas la première chose que l’on regarde quand on achète un nouveau boîtier, pourtant il s’agit d’un élément important. En effet, c’est grâce à lui que vous allez pouvoir réhausser la luminosité d’une image. Mais il existe plusieurs types de flash sur le marché, avec différents critères de forme, de puissance, d’orientation, de recyclage, etc. Les Very Goods vous expliquent rapidement à quoi correspondent les différents flash et vous proposent une sélection de produits qui peuvent correspondre à vos besoins.

Le meilleur de notre sélection

Notre coup de coeur

Notre coup de cœur

Neewer NW-635

27.99€

Voir l’avis de la rédac

  • abordable
  • compatible avec de nombreux modèles
  • consomme beaucoup
VOIR SUR AMAZON

Le choix rapport qualité prix

La ring light Neewer Macro 48

Neewer Macro 48

31.99€

Voir l’avis de la rédac

  • bon rapport qualité/prix
  • facile d’utilisation
  • bagues en plastique
VOIR SUR AMAZON

Le choix haut de gamme

Le flash cobra Canon Speedlite 430EX III-RT

Canon Speedlite 430EX III-RT

285.00€

Voir l’avis de la rédac

  • complet
  • léger
  • peut manquer de puissance selon les usages
VOIR SUR AMAZON

Notre coup de cœur

Notre coup de cœur

Neewer NW-635

amazon

27.99€

  • : abordable
  • : compatible avec de nombreux modèles
  • : consomme beaucoup
copyright VOIR SUR AMAZON
Il y a énormément de flash sur le marché, et après en avoir passé une grande quantité en revue, le choix Les Very Goods s’est tourné vers le modèle Neewer NW-635. Il est compatible avec un nombre de modèles parmi les Canon, Nikon, Olympus, Fujifilm, Panasonic, Pentax et Sony dont nous vous laissons consulter la liste sur le site. Ce flash abordable propose des modes manuel, TTL et multi-flash. Il peut pivoter de -90 à 180° pour mieux orienter la lumière et son temps de recyclage est d’environ 3,5 secondes. Il est équipé d’un écran LED qui permet de consulter le niveau de batterie et de le paramétrer en mode manuel. Son nombre guide est de 58 avec un ISO 100 et une focale de 180 mm.

comment choisir ?

Les types de flash

Avant d’aborder les détails techniques sur comment bien choisir son flash, il est important de revenir sur les trois grands types que l’on peut trouver dans le commerce.

  • Il y a tout d’abord le flash dit “cobra”. On le surnomme de cette manière car sa physionomie est proche de celle de l’animal dont il emprunte le nom. Il se fixe sur l’appareil photo via la griffe qu’il y a sur le dessus, ce qui permet de l’enlever et le poser à loisir. Il en existe de différentes tailles et puissance, mais leur utilité est la même. Par contre il faut faire attention à prendre un modèle compatible avec son boîtier.
  • Ensuite on peut trouver des flash dits “ring lights. Ils sont plutôt utilisés pour la photo de type macro. Si une partie de ce flash se pose sur la griffe, l’anneau, lui, se fixe autour de l’objectif pour un éclairage de faible puissance. Ce qui est bien c’est qu’ils ne produisent aucune ombre et permettent de mettre en avant les textures et les couleurs.
  • Enfin, il est important de parler des flash de studio, réservés à un usage plutôt professionnel. Ils sont beaucoup plus puissants que les cobras et surtout, ils sont souvent posés sur des pieds et branchés au secteur afin d’être constamment alimentés.
  • Nous rajoutons un quatrième type de flash, même si celui-ci vous ne pourrez pas le choisir en soi : il s’agit du flash qui est directement intégré à votre boîtier. Si pour certains cela peut représenter un avantage, notamment au moment de l’achat, sachez que si vous souhaitez en faire un usage poussé vous allez vous retrouver vite bloqué. Impossibilité de changer l’intensité, de le faire tourner pour modifier la diffusion de la lumière ou encore puissance trop faible : nous vous conseillons vivement d’opter pour un flash cobra si vous en avez l’opportunité.

Une question de puissance

Le critère principal lorsqu’on décide d’acheter un flash pour son appareil photo est bien entendu la puissance. C’est elle qui va déterminer la distance d’éclairage, il faut donc en prendre un suffisamment puissant sinon son utilité sera moindre. Celle-ci se mesure en ISO car elles ont été formalisées par l'Organisation Internationale de Normalisation (International Organization for Standardization en anglais), ce qui en fait donc un acronyme. On peut aussi prendre en compte le nombre guide, qui varie en fonction de la sensibilité ISO de votre flash. Pour résumer : le nombre guide varie en fonction de l’ISO et de la position du zoom du flash.
Ce que vous devez retenir est que plus le nombre guide indiqué sur la fiche d’un flash est élevé, plus celui-ci sera efficace.

Les constructeurs ont conscience qu’il s’agit d’un critère important. De la même manière que pour les enceintes où ils vont tricher en jouant sur les Watts et les Watts RMS, ici ils font jouer sur le nombre guide en promettant une distance focale élevée. Pour ne pas tomber dans le piège, fiez-vous aux modèles qui indiquent leur puissance pour une même focale. Cela vous évitera de tomber sur un flash peu puissant. Et faites aussi attention à l’alimentation du flash : un appareil puissant aura tendance à consommer beaucoup, il faudra alors prévoir quelques piles de rechange ou alors une batterie ou des piles rechargeables pour ne pas que ça devienne un véritable gouffre financier. 

Le temps de recyclage

Le temps de recyclage est un terme important car c’est lui qui indique le temps qui peut s’écouler entre deux éclairs du flash. Cette donnée est normalement indiquée par le constructeur sur la fiche du produit et vous devrez décider de votre modèle de flash en fonction de votre utilisation de celui-ci. En effet, si vous comptez faire pas mal de photos en mode rafale et qui nécessitent beaucoup de prises de vue à la minute, optez pour un temps de recyclage court. À l’inverse, si vous faites beaucoup de sujets fixes ou posés, pas besoin de prendre un modèle court sur le recyclage. Certains modèles proposent un temps inférieur à une seconde, d’autres sont supérieurs à cinq. À vous de voir ce qui vous correspond le mieux.

Les différents modes

Si vous achetez un flash cobra, vous aurez le choix entre plusieurs modes de fonctionnement sur celui-ci. Le premier, plus simple et adapté aux débutants, est le mode TTL. Pour simplifier, il s’agit d’un mode automatique où le boîtier et l’appareil communiquent ensemble afin de définir l’intensité de l’éclair à travers l’objectif. L’autre mode est le mode manuel, où là vous allez faire tous les réglages vous-même. Il est réservé aux professionnels qui savent parfaitement ce qu’ils font, mais avec le temps et l’expérience vous y viendrez peut-être et pourrez alors affiner les réglages de votre flash.

La synchronisation

Enfin, un dernier point sur lequel vous voudrez peut-être vous pencher est la synchronisation de votre flash avec la prise de vue. C’est le flash qui va gérer les différents modes de synchronisation, mais il faut que vous regardiez quels sont ceux qu’il peut gérer. Il y a par exemple la synchronisation FP (vitesse rapide) où l’obturateur défile pour capturer plusieurs images à la seconde. Le flash envoie alors des éclairs afin que toute la période d’ouverture de l’obturateur soit couverte.

Il y a aussi la synchro vitesse lente, qui, comme son nom l’indique, permet de travailler avec les vitesses lentes de l’appareil. Et enfin, il y a la synchronisation flash premier ou second rideau. Cela vaut pour les temps d’exposition un peu longs, où vous pourrez choisir entre un déclenchement du flash à l’ouverture de l’obturateur, ou à sa fermeture. Cela aura un effet sur la qualité de la photo, en fonction du style que vous recherchez.
lire la suite

Notre sélection Very Goods

1. La ring light Neewer Macro 48

La ring light Neewer Macro 48

Neewer Macro 48

amazon

31.99€

  • : bon rapport qualité/prix
  • : facile d’utilisation
  • : bagues en plastique
copyright VOIR SUR AMAZON
Si vous cherchez un petit flash pour faire surtout de la macro ou des portraits, nous vous conseillons le modèle Macro 48 de chez Neewer. Cette marque est garante de matériel d’excellente qualité, quel que soit le domaine auquel elle s’attaque. Cet anneau lumineux, ou flash annulaire, se fixe donc sur l’objectif de l’appareil photo afin d’éclairer ce qu’il y a à photographier. La ring light est livrée avec huit 8 bagues d'adaptation de 49, 52, 55, 58, 62, 67, 72 et 77 mm. En plus de ça, retrouvez quatre diffuseurs de flash pour donner un peu de couleur à vos prises de vue : orange, bleu, blanc perlé et transparent. Il fonctionne avec 4 piles AA non fournies, dispose d’un affichage LCD pour vérifier tous les réglages, sous lequel se trouvent des boutons physiques afin de naviguer dans le menu.

2. Le kit de flash studio 250 W Neewer

Le kit de flash studio 250 W Neewer

Neewer 250 W

amazon

109.99€

  • : complet
  • : facile d’utilisation
  • : un peu cher
copyright VOIR SUR AMAZON
Continuons avec Neewer pour découvrir un kit complet de flash studio pour ceux qui travaillent en intérieur et qui désirent un flash fixe. Le kit comprend un flash stroboscopique , un support de lumière, un transmetteur, un récepteur et un parapluie de 84 cm. Le flash en lui-même a un temps de recyclage variant entre 0,2 et 1 seconde, une puissance de 250 W, un nombre guide de 56, et une température de couleur de 5600K. Il s’agit là d’un modèle idéal pour un petit studio photo, se sort et se range très facilement et surtout : il s’utilise simplement.

3. Le flash cobra Nikon SB 500

Le flash cobra Nikon SB 500

Nikon SB 500

amazon

209.66€ 252.00€

  • : matériel professionnel puissant
  • : trois réglages d’intensité
  • : pas d’écran
copyright VOIR SUR AMAZON
Rien ne vaut un flash de la même marque que son boîtier pour avoir un produit aux fonctions 100% compatibles. C’est pourquoi nous tenions à vous présenter ce modèle signé Nikon, compatible avec les reflex de la marque. Le flash Nikon SB 500 a un nombre guide de 24 avec une puissance de 100 ISO. Le contrôle se fait en i-TTL ou en manuel, avec une tête de flash qui peut s’incliner à 90° et pivoter à 180° avec à chaque fois des crans d’arrêt. Le temps de recyclage du flash est d’une seconde, et celui-ci est alimenté par deux piles AA. En plus d’être compatible Nikon, vous pouvez fixer ce modèles sur certains Coolpix.

4. Le flash cobra Canon Speedlite 430EX III-RT

Le flash cobra Canon Speedlite 430EX III-RT

Canon Speedlite 430EX III-RT

amazon

285.00€ 339.99€

  • : complet
  • : léger
  • : peut manquer de puissance selon les usages
copyright VOIR SUR AMAZON
Après Nikon, place à l’autre grande marque d’appareil photo et donc de flash du marché : Canon. Ce modèle Speedlite 430EX III-RT dispose d’une puissance de 100 ISO avec un nombre guide de 43. Très léger (295 grammes), il s’emporte partout et fonctionne avec des piles AA qui le chargent complètement en 3,2 secondes. La couverture de distance focale est de 24-105 mm et la couverture avec le diffuseur grand-angle est de 14 mm. Le contrôle se fait en mode E-TTLII/E-TTL et il dispose en plus d’un mode FP et manuel. Le temps de recyclage minimum est de 3,5 secondes et la tête du flash peut pivoter vers le haut jusqu’à 90° et sur les côtés jusqu’à 150° pour la gauche et 180° pour la droite.
Si pour beaucoup le flash cobra est celui qui sera suffisant pour faire des photos correctes, il ne faut pas oublier de prendre en compte les modèles pour studio ou encore les ring lights qui peuvent également faire office de flash. Dans tous les cas, prenez en compte leur puissance, leur mode de fonctionnement, le recyclage et la synchronisation.